Retours sur le conseil municipal du 23 mai

Il a été l’occasion de présenter notre 1er compte administratif qui couvre l’exercice 2018.

Conforme à nos engagements pris en 2017 d’une approche prospective et non plus comptable, nous avons souhaité mieux assurer les services publics de notre ville et mieux entretenir notre voirie et nos équipements publics.

Ainsi, les dépenses de fonctionnement ont légèrement augmenté afin de notamment :

  • Financer une police intercommunale, décidée par l’équipe précédente en 2017, et dont nous avons dû assurer le surcoût (+ 87 k€),
  • Relancer une programmation culturelle qui avait été réduite à néant,
  • Augmenter l’offre de séjours pour les enfants,
  • Diversifier l’offre sur la petite enfance,
  • Relancer les efforts stoppés précédemment sur l’entretien du patrimoine bâti,
  • Missionner des cabinets externes pour mener des études permettant des futures économies ou de futures subventions (comme le Contrat d’Aménagement Régional qui va nous apporter 1,4 M€ de subventions)

Au regard de ces dépenses, il faut tout de même constater la stabilisation de la masse salariale et une épargne brute de 3,254 M€ sur notre seul exercice, attestant ainsi notre capacité à maîtriser nos dépenses et à optimiser nos recettes, sans hausse de la fiscalité locale.

Après tout cet exposé, le groupe Beauchamp A Votre Image a choisi de se prononcer contre ce compte administratif au seul motif de frais « importants » de bouche (liés pourtant aux différents évènements mis en place pour dynamiser la ville) et de fleurs (liés pourtant à des célébrations exceptionnelles ou pour des obsèques). Quant aux frais de mission (limités pourtant à 813,10 euros sur l’année), ce même groupe tente de faire un parallèle avec les indemnités de Mme le Maire qui, rappelons-le, sont 44% inférieures à ce que touchait Mme OCCIS en cumulant 3 fonctions.

Les Beauchampois sont-ils d’ailleurs informés qu’elle continue de percevoir près de 900 euros d’indemnités brutes mensuelles en tant que vice-présidente du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d’Île-de-France ? Ayant obtenu ce poste en qualité de Maire de Beauchamp, la déontologie dont elle se réclame aujourd’hui aurait pourtant dû la convaincre de démissionner après son revers aux municipales de 2017…

Lors de ce même conseil municipal, nous avons également soumis à délibération le projet de Maison d’Assistantes Maternelles (MAM). L’opposition a une nouvelle fois pris les choses à l’envers. Le seul projet soumis à la Ville de Beauchamp, porté depuis 2 ans par 2 assistantes, dont l’une est une ancienne éducatrice de jeunes enfants de la crèche collective municipale, ne comporte pas d’assistantes de la commune. Fallait-il le refuser ?

Les frais engagés par la commune concernent bien l’aménagement d’un local, qui reste propriété de la commune, pour répondre aux exigences de la PMI et de la CAF. Enfin, il n’est pas possible d’exiger que cette MAM accueille seulement des familles beauchampoises, mais si elle est située sur notre commune, c’est bien pour répondre à la demande !

Canicule : il est temps de repenser nos villes !

http://www.leparisien.fr/societe/canicule-il-est-temps-de-repenser-nos-villes-27-06-2019-8103864.php

Un enjeu pris en compte par le Projet d’Aménagement et Developpement Durables (PADD) qui est le socle de notre Plan Local d’Urbanisme en cours de révision :

“Anticiper les phénomènes météorologiques liés au changement climatique dans les aménagements de la ville, sur espaces publics et privés :

▪️ Gestion des épisodes de fortes pluies et d’orages par des dispositifs de stockage, des noues paysagères…
▪️ Incitation au réemploi des eaux pluviales pour limiter les consommations d’eau potable (arrosage, sanitaires…)
▪️ Adaptation aux épisodes de canicule par le maintien d’îlots de fraîcheur au plus près des habitants et actifs : espaces verts arborés, espaces en eau, aménagements et architectures générant des zones d’ombrages, etc…”

https://www.ville-beauchamp.fr/services-et-demarches/urbanisme/le-padd-fruit-de-la-concertation

Nouvelle boite à livres

Une seconde boîte à livres avant d’autres à venir, suite au vote des habitants pour le 1er budget participatif

Projet de forêt sur la plaine de Pierrelaye : le public invité à donner son avis

Un projet pour lequel la ville de Beauchamp a prononcé un avis favorable lors du conseil municipal de ce jeudi 13 juin.

https://actu.fr/ile-de-france/pierrelaye_95488/val-doise-projet-foret-sur-plaine-pierrelaye-public-invite-donner-avis_24927275.html

Beauchamp : 3M laisse sa place à un parc d’entreprises

1 200 emplois sont attendus à l’horizon 2025.

http://l.leparisien.fr/CN5-7

Budget 2019 : une saine gestion

– Une maîtrise des dépenses de fonctionnement avec une capacité d’autofinancement en hausse de 100 000 euros.
– Un résultat reporté de l’exercice 2018 de 1,5 M€ supérieur à 2017
– Un plan pluriannuel d’investissements sur 5 ans alors qu’aucun projet d’investissement n’était dans les tiroirs en 2017

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/vie-municipale/budget-2019-une-saine-gestion

Une motion contre le 4ème terminal

Agir Ensemble pour Beauchamp s’est opposé fermement au projet de 4ème terminal à Roissy (500 survols supplémentaires envisagés par jour).
Vous avez jusqu’au 12 mai pour exprimer votre avis en vous rendant sur : https://terminal4-cdg.groupeadp.fr/.

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/une-motion-contre-le-4e-terminal

Budget 2019

Le vote du budget 2019 a été réalisé le 4 avril. Sans surprise, le groupe d’opposition “Beauchamp à votre image” (BAVI) a voté contre, sans savoir l’expliquer de manière factuelle et réfléchie.

S’en tenir aux faits, démontre la gestion saine  de notre équipe municipale:

– Une hausse de 100.000 euros de notre capacité d’autofinancement (différence entre les recettes réelles de fonctionnement et les dépenses réelles de fonctionnement) dans ce budget, démontre une maîtrise des dépenses de fonctionnement. Cela n’a alors pas de sens d’analyser uniquement le chapitre 11 (charges à caractère général).  Pourtant l’opposition l’a fait en conseil municipal, puisqu’ils ont feint de ne pas comprendre la hausse compensée par une réduction de dépenses de personnel dans certains services et par la hausse de certaines recettes (intégration au budget communal  des classes transplantées et des séjours jeunes). 

– le résultat reporté de l’exercice 2018 est de 1,5M€ supérieur à celui de 2017, ce qui illustre notre maitrise des dépenses en 2018.

– notre plan pluriannuel d’investissement prévoit 18 M€ d’investissements sur 5 ans. Le groupe BAVI ne remet pas en cause le fondement de ces projets mais uniquement leur ordonnancement. Or, ils ont refusé de comprendre que cet ordre a été défini, entre autres, par l’optimisation de subventions possible de certains investissements par des organismes extérieurs (département, région, DSIL, …). Nous lançons alors en premier les projets d’investissement dont les demandes de subventions sont les plus rapides à obtenir, afin d’optimiser les finances de nôtre ville. L’équipe de Mme Occis n’a pas eu l’habitude de telles démarches et n’avait aucun projet d’investissement dans les tiroirs en 2017..! d’où son incompréhension sur la planification. 

Et sur les taux, le groupe BAVI n’a toujours pas compris qu’en 2018, l’augmentation des taux est un transfert de fiscalité accompagnant un transfert de la compétence assainissement…  Les Beauchampois ont pu constater en 2018 que leurs impôts locaux n’ont pas augmenté. Comparez vos feuilles de taxe foncière et de taxe d’habitation entre 2017 et 2018 vous prouvera notre sincérité.

Le groupe BAVI cherche alors par n’importe quel moyen de remettre en cause une gestion d’évidence saine, qui permet d’améliorer le service public, d’entretenir et de développer des infrastructures de qualité, tout en désendettant la ville.

Musiques actuelles

A voir : de jeunes artistes qui ont émergé sur la scène régionale et dont la qualité des créations et des interprétations méritent d’être découverte