Plan Local d’Urbanisme

L’enquête publique est en cours et se terminera le 28 novembre 2o19. Lors de ses permanences, le commissaire enquêteur vous apportera toutes les explications nécessaires à la traduction de ce document d’urbanisme. Loin des polémiques et interprétations diverses, il répondra à vos interrogations de manière neutre et objective.

Point sur les finances

Lors du conseil municipal du 26 septembre, le groupe “Beauchamp à votre Image” n’a écouté aucune explication de la majorité et s’est contenté de lire une déclaration. Ceci s’explique par le fait que lors de la Commission Finances qui précédait ce Conseil, seul un des trois représentants du groupe était présent, n’avait pas étudié les documents qui avaient été transmis par la majorité et était venu sans ceux-ci.
Les charges à caractère général ont bien augmenté de 14%, mais ne représentent que 13% du budget de la ville, soit 1,56% du budget global. Cette augmentation s’explique principalement par le fait que nous avons réintégré dans le budget de la ville les classes transplantées pour plus d’équité (donc hausse des recettes du même montant), que nous avons fait appel à des prestations externes pour monter des dossiers de demandes de subventions, pour mettre en place une politique d’économie d’énergie, pour externaliser certaines activités (non-remplacement de certains agents partants), etc.
Au global, la capacité d’autofinancement est stable, les recettes d’investissement sont en hausse grâce aux subventions obtenues ou à venir. Nous poursuivons le désendettement de la ville d’environ 1M€ par an, tout en réalisant des investissements majeurs (stade, voirie et bientôt centre omnisport, accueil de loisirs, maison des associations, etc.). Il s’agit donc bien d’une saine gestion.

Concernant les illuminations de fin d’année, l’opposition dépensait précédemment 3o ooo€ uniquement pour leur installation. Ayant laissé les 2/3 du matériel en panne, nous devons  compléter la dépense par de la location. Par ailleurs, un budget ne veut pas dire dépense réelle et ce sera plutôt moins de 6 ooo €, comme cela a été dit en conseil municipal.

Enfin, ce dernier conseil a été l’occasion de repréciser les montants d’une partie des subventions reçues pour le projet de rénovation du stade (d’autres sont encore à recevoir). Le coût reste conforme à la présentation faite aux élus et dans le magazine de mai-juin 2019.

Ciné plein air – samedi 14 septembre

Révision du PLU, une première étape du projet « Beauchamp 2030 »

Les élus de la majorité ont associé très en amont les Beauchampois aux réflexions engageant le devenir urbain de leur territoire (+ de 400 participants aux ateliers/réunions/enquête). 

Les Beauchampois ont pu soumettre des principes d’aménagement et des règles d’implantation de bâtiments qui ont été pris en compte dans la rédaction de notre futur outil de planification urbaine. 

Par exemple, l’intimité est préservée dans les zones pavillonnaires et quartier historique grâce aux règles d’implantation du bâti ; les immeubles collectifs ne pourront pas être édifiés dans ces zones.

La densité est circonscrite dans le respect du Schéma Directeur de la Région Ile de France aux seuls abords immédiats de la gare.

Les espaces verts et boisés sont sanctuarisés sur l’ensemble de la commune malgré l’obligation réglementaire de répondre à une certaine densité urbaine d’ici 2030. (+4 hectares en zones naturelles / +13,6 hectares d’espaces verts protégés qui ne l’étaient pas auparavant pour conserver les cœurs d’îlots verts)

Ce nouveau PLU renforce aussi l’attractivité économique en redynamisant nos zones d’activités. Cet effort permettra de rapatrier dans des lieux plus accessibles des associations excentrées à l’est de notre commune (bois de Pontalis).

Les cheminements doux évoqués avec les Beauchampois pendant la phase de concertation vont pouvoir faire l’objet d’études approfondies, notamment dans le cadre du Plan Vélo conduit par l’agglomération mais aussi par la commune dans sa politique d’investissement.

On notera que, lors du débat, l’opposition n’a pas souhaité revenir sur les déclarations mensongères diffusées sur les réseaux sociaux au lendemain de la 2nde réunion publique. Non, la ville ne souhaite pas avoir d’immeubles de 6 étages.

Toujours en centre-ville, il est proposé pour 5 ans maximum un gel de la constructibilité du quartier des Bleuets pour éviter justement l’urbanisation anarchique permise par le précédent PLU pour ce secteur qui relie la gare au centre-ville.

L’arrêt du PLU ce jour ne signifie pas pour autant que les règles édictées sont figées. Des ajustements sont encore possibles d’ici l’approbation de ce document en janvier. Les Beauchampois pourront encore réagir lors de l’enquête publique cet automne en adressant leurs remarques au commissaire enquêteur.

Les élus de la majorité réaffirment que le futur PLU préserve le caractère à dominante pavillonnaire de notre ville tout en en permettant un développement harmonieux.

Travaux chemin de Saint-Prix

Toujours dans le cadre de notre Plan Pluriannuel d’Investissement qui consacre près de 1 million d’euros chaque année à la réfection de nos voiries et après la réalisation des travaux sur le circuit d’alimentation en eau potable par le SEDIF au 1er semestre, les travaux du chemin de Saint Prix peuvent commencer avec la ville de Taverny.

Au programme notamment : démolition des trottoirs, remplacement des bordures et caniveaux, nouvel enrobé pour toute la chaussée depuis l’avenue Foch jusqu’à l’avenue Voltaire et un nouvel aménagement du carrefour avec l’avenue Nungesser et Coli

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/travaux-en-ville/travaux-chemin-de-saint-prix

Modifications de circulation

Les aménagements liés à des problématiques remontées par les riverains, les conseils de quartier ou les parents d’élèves continuent.
Le carrefour de l’Eglise, l’avenue du Général de Gaulle, l’avenue Curnonsky et les accès aux écoles élémentaires sont concernés par les modifications qui sont en train d’être appliquées pour apaiser la circulation.

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/modifications-de-circulation

Le stade en travaux

Les travaux du stade ont démarré ces derniers jours. 1er chantier de notre Plan Pluriannuel d’Investissement grâce à l’obtention d’aides du Département et de la Région

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/decouvrir-la-ville/un-nouveau-complexe-sportif

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/vie-municipale/budget-2019-une-saine-gestion

Retours sur le conseil municipal du 23 mai

Il a été l’occasion de présenter notre 1er compte administratif qui couvre l’exercice 2018.

Conforme à nos engagements pris en 2017 d’une approche prospective et non plus comptable, nous avons souhaité mieux assurer les services publics de notre ville et mieux entretenir notre voirie et nos équipements publics.

Ainsi, les dépenses de fonctionnement ont légèrement augmenté afin de notamment :

  • Financer une police intercommunale, décidée par l’équipe précédente en 2017, et dont nous avons dû assurer le surcoût (+ 87 k€),
  • Relancer une programmation culturelle qui avait été réduite à néant,
  • Augmenter l’offre de séjours pour les enfants,
  • Diversifier l’offre sur la petite enfance,
  • Relancer les efforts stoppés précédemment sur l’entretien du patrimoine bâti,
  • Missionner des cabinets externes pour mener des études permettant des futures économies ou de futures subventions (comme le Contrat d’Aménagement Régional qui va nous apporter 1,4 M€ de subventions)

Au regard de ces dépenses, il faut tout de même constater la stabilisation de la masse salariale et une épargne brute de 3,254 M€ sur notre seul exercice, attestant ainsi notre capacité à maîtriser nos dépenses et à optimiser nos recettes, sans hausse de la fiscalité locale.

Après tout cet exposé, le groupe Beauchamp A Votre Image a choisi de se prononcer contre ce compte administratif au seul motif de frais « importants » de bouche (liés pourtant aux différents évènements mis en place pour dynamiser la ville) et de fleurs (liés pourtant à des célébrations exceptionnelles ou pour des obsèques). Quant aux frais de mission (limités pourtant à 813,10 euros sur l’année), ce même groupe tente de faire un parallèle avec les indemnités de Mme le Maire qui, rappelons-le, sont 44% inférieures à ce que touchait Mme OCCIS en cumulant 3 fonctions.

Les Beauchampois sont-ils d’ailleurs informés qu’elle continue de percevoir près de 900 euros d’indemnités brutes mensuelles en tant que vice-présidente du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d’Île-de-France ? Ayant obtenu ce poste en qualité de Maire de Beauchamp, la déontologie dont elle se réclame aujourd’hui aurait pourtant dû la convaincre de démissionner après son revers aux municipales de 2017…

Lors de ce même conseil municipal, nous avons également soumis à délibération le projet de Maison d’Assistantes Maternelles (MAM). L’opposition a une nouvelle fois pris les choses à l’envers. Le seul projet soumis à la Ville de Beauchamp, porté depuis 2 ans par 2 assistantes, dont l’une est une ancienne éducatrice de jeunes enfants de la crèche collective municipale, ne comporte pas d’assistantes de la commune. Fallait-il le refuser ?

Les frais engagés par la commune concernent bien l’aménagement d’un local, qui reste propriété de la commune, pour répondre aux exigences de la PMI et de la CAF. Enfin, il n’est pas possible d’exiger que cette MAM accueille seulement des familles beauchampoises, mais si elle est située sur notre commune, c’est bien pour répondre à la demande !