Le stade en travaux

Les travaux du stade ont démarré ces derniers jours. 1er chantier de notre Plan Pluriannuel d’Investissement grâce à l’obtention d’aides du Département et de la Région

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/decouvrir-la-ville/un-nouveau-complexe-sportif

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/vie-municipale/budget-2019-une-saine-gestion

Retours sur le conseil municipal du 23 mai

Il a été l’occasion de présenter notre 1er compte administratif qui couvre l’exercice 2018.

Conforme à nos engagements pris en 2017 d’une approche prospective et non plus comptable, nous avons souhaité mieux assurer les services publics de notre ville et mieux entretenir notre voirie et nos équipements publics.

Ainsi, les dépenses de fonctionnement ont légèrement augmenté afin de notamment :

  • Financer une police intercommunale, décidée par l’équipe précédente en 2017, et dont nous avons dû assurer le surcoût (+ 87 k€),
  • Relancer une programmation culturelle qui avait été réduite à néant,
  • Augmenter l’offre de séjours pour les enfants,
  • Diversifier l’offre sur la petite enfance,
  • Relancer les efforts stoppés précédemment sur l’entretien du patrimoine bâti,
  • Missionner des cabinets externes pour mener des études permettant des futures économies ou de futures subventions (comme le Contrat d’Aménagement Régional qui va nous apporter 1,4 M€ de subventions)

Au regard de ces dépenses, il faut tout de même constater la stabilisation de la masse salariale et une épargne brute de 3,254 M€ sur notre seul exercice, attestant ainsi notre capacité à maîtriser nos dépenses et à optimiser nos recettes, sans hausse de la fiscalité locale.

Après tout cet exposé, le groupe Beauchamp A Votre Image a choisi de se prononcer contre ce compte administratif au seul motif de frais « importants » de bouche (liés pourtant aux différents évènements mis en place pour dynamiser la ville) et de fleurs (liés pourtant à des célébrations exceptionnelles ou pour des obsèques). Quant aux frais de mission (limités pourtant à 813,10 euros sur l’année), ce même groupe tente de faire un parallèle avec les indemnités de Mme le Maire qui, rappelons-le, sont 44% inférieures à ce que touchait Mme OCCIS en cumulant 3 fonctions.

Les Beauchampois sont-ils d’ailleurs informés qu’elle continue de percevoir près de 900 euros d’indemnités brutes mensuelles en tant que vice-présidente du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d’Île-de-France ? Ayant obtenu ce poste en qualité de Maire de Beauchamp, la déontologie dont elle se réclame aujourd’hui aurait pourtant dû la convaincre de démissionner après son revers aux municipales de 2017…

Lors de ce même conseil municipal, nous avons également soumis à délibération le projet de Maison d’Assistantes Maternelles (MAM). L’opposition a une nouvelle fois pris les choses à l’envers. Le seul projet soumis à la Ville de Beauchamp, porté depuis 2 ans par 2 assistantes, dont l’une est une ancienne éducatrice de jeunes enfants de la crèche collective municipale, ne comporte pas d’assistantes de la commune. Fallait-il le refuser ?

Les frais engagés par la commune concernent bien l’aménagement d’un local, qui reste propriété de la commune, pour répondre aux exigences de la PMI et de la CAF. Enfin, il n’est pas possible d’exiger que cette MAM accueille seulement des familles beauchampoises, mais si elle est située sur notre commune, c’est bien pour répondre à la demande !