2020/2026, Finances : pour poursuivre l’assainissement des finances tout en portant un projet de service public ambitieux

  • Désendetter notre ville de 7,5 M€ (passage de 30 M€ à 22,5 M€)
  • Maintenir les taux de la part communale des impôts locaux
  • Réaliser un plan d’investissement pour l’entretien et la rénovation des équipements publics financé sur les fonds propres de la ville (sans recours à l’emprunt) et les subventions dont l’essentiel a déjà été accordé par les financeurs tels que le Conseil Régional et le Conseil Départemental
  • Placer la performance énergétique des bâtiments au centre de nos investissements et de nos rénovations
  • Réduire toutes les consommations (énergie, eau) des services municipaux

Notre déclaration suite aux propos tenus par Beauchamp à Votre Image sur les charges à caractère général

Lors de l’approbation du procès-verbal du conseil municipal du 23/01/2020, nous avons du intervenir pour corriger les “contre-vérités” du groupe Beauchamp à Votre Image. Voici notre déclaration :

Suite à la teneur de la déclaration du groupe Beauchamp à Votre Image concernant l’approbation du budget primitif 2020, nous tenions à rappeler qu’il ne peut être indiqué que les charges à caractère général sont en augmentation.

La somme proposée au vote en 2020 est inférieure à celle votée en 2019, ce qui correspond bien à une diminution.

Les élus d’opposition ont tenté de se justifier en ajoutant un montant de reste à réaliser 2019. Si tel est désormais le calcul qu’ils opèrent, il aurait fallu le comparer à la même addition pour le budget 2019.

Le constat serait toujours le même : les charges à caractère général sont en diminution.

Budget Primitif 2019 voté le 04/04/2019
Budget Primitif 2020 voté le 23/01/2020

Pour illustrer cela par des chiffres, voici le détail :

Les restes à réaliser passent de 276.810 euros au BP 2019 à 50.333 euros au BP 2020, soit une nette baisse de 226.477 euros.

Dans la colonne proposition nouvelle, les dépenses de gestion passent de 12.711.290 euros au BP 2019 à 12.681.933 euros au BP 2020, soit une baisse de 29.357 euros.

Dans la colonne proposition nouvelle, les dépenses réelles de fonctionnement passent de 15.732.370 euros au BP 2019 à 14.967.828 euros au BP 2020, soit une baisse de 764.542 euros.

Nous nous étonnons de ce manque de rigueur méthodologique.

Une nouvelle fois, nous ne pouvons tolérer une telle contre-vérité dans les documents officiels de nos instances.

2017-2019, Finances : Retour sur les réfections de voirie…

…avec près de 1,9 millions d’euros investis pour reprendre partiellement ou complètements les avenues des Aubépines, Carnot, Hoche, la rue Nungesser et Coli et le chemin de Saint-Prix ainsi que les avenues des Bruyères, Trembles et Roger Salengro prévues au 1er trimestre 2020

2017-2019, Finances : Retour sur la signature du Contrat d’Aménagement Régional…

…avec le versement par la Région Ile de France d’une subvention de 900 000 euros que nous avons été chercher pour financer :
– la création d’une maison des associations et de la jeunesse,
– l’extension de l’accueil de loisirs,
– la rénovation énergétique de la Mairie.

2017/2019, Finances : une saine gestion projetée sur le long terme

L’optimisation de nos dépenses nous a permis d’engager les investissements nécessaires à l’entretien de notre patrimoine et aux évolutions de nos équipements

• Les impôts communaux n’ont pas augmenté
• La capacité d’autofinancement a été maintenue, nous permettant d’investir sans avoir recours à l’emprunt
• Pour la première fois, les investissements majeurs de la ville ont été planifiés par l’élaboration d’un plan pluriannuel d’investissement sur la période 2019-2023
• La taxe d’aménagement majorée a été votée pour que les promoteurs contribuent au financement des équipements publics
• Différentes contraintes externes ont été compensées par une meilleure gestion des finances communales (suppression complète des dotations de l’Etat, baisse de la taxe foncière suite au départ de 3M, suppression partielle de la taxe d’habitation, fin des subventions de la communauté d’agglomération)
• Le fonctionnement des services a été optimisé et rationalisé
• Des réfections partielles ou complètes de voirie pour les avenues des Aubépines, Carnot, Hoche, la rue Nungesser et Coli et le chemin de Saint-Prix ainsi que les avenues des Bruyères, Trembles et Roger Salengro prévues au 1er trimestre 2020

Encore + avec la communauté d’agglomération
• Adhésion à des groupements d’achats pour matériels et fournitures
• Mutualisation de prestations et de logiciels comme le Système d’Information Géographique

Point sur les finances

Lors du conseil municipal du 26 septembre, le groupe “Beauchamp à votre Image” n’a écouté aucune explication de la majorité et s’est contenté de lire une déclaration. Ceci s’explique par le fait que lors de la Commission Finances qui précédait ce Conseil, seul un des trois représentants du groupe était présent, n’avait pas étudié les documents qui avaient été transmis par la majorité et était venu sans ceux-ci.
Les charges à caractère général ont bien augmenté de 14%, mais ne représentent que 13% du budget de la ville, soit 1,56% du budget global. Cette augmentation s’explique principalement par le fait que nous avons réintégré dans le budget de la ville les classes transplantées pour plus d’équité (donc hausse des recettes du même montant), que nous avons fait appel à des prestations externes pour monter des dossiers de demandes de subventions, pour mettre en place une politique d’économie d’énergie, pour externaliser certaines activités (non-remplacement de certains agents partants), etc.
Au global, la capacité d’autofinancement est stable, les recettes d’investissement sont en hausse grâce aux subventions obtenues ou à venir. Nous poursuivons le désendettement de la ville d’environ 1M€ par an, tout en réalisant des investissements majeurs (stade, voirie et bientôt centre omnisport, accueil de loisirs, maison des associations, etc.). Il s’agit donc bien d’une saine gestion.

Concernant les illuminations de fin d’année, l’opposition dépensait précédemment 3o ooo€ uniquement pour leur installation. Ayant laissé les 2/3 du matériel en panne, nous devons  compléter la dépense par de la location. Par ailleurs, un budget ne veut pas dire dépense réelle et ce sera plutôt moins de 6 ooo €, comme cela a été dit en conseil municipal.

Enfin, ce dernier conseil a été l’occasion de repréciser les montants d’une partie des subventions reçues pour le projet de rénovation du stade (d’autres sont encore à recevoir). Le coût reste conforme à la présentation faite aux élus et dans le magazine de mai-juin 2019.

Le stade en travaux

Les travaux du stade ont démarré ces derniers jours. 1er chantier de notre Plan Pluriannuel d’Investissement grâce à l’obtention d’aides du Département et de la Région

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/decouvrir-la-ville/un-nouveau-complexe-sportif

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/vie-municipale/budget-2019-une-saine-gestion

Retours sur le conseil municipal du 23 mai

Il a été l’occasion de présenter notre 1er compte administratif qui couvre l’exercice 2018.

Conforme à nos engagements pris en 2017 d’une approche prospective et non plus comptable, nous avons souhaité mieux assurer les services publics de notre ville et mieux entretenir notre voirie et nos équipements publics.

Ainsi, les dépenses de fonctionnement ont légèrement augmenté afin de notamment :

  • Financer une police intercommunale, décidée par l’équipe précédente en 2017, et dont nous avons dû assurer le surcoût (+ 87 k€),
  • Relancer une programmation culturelle qui avait été réduite à néant,
  • Augmenter l’offre de séjours pour les enfants,
  • Diversifier l’offre sur la petite enfance,
  • Relancer les efforts stoppés précédemment sur l’entretien du patrimoine bâti,
  • Missionner des cabinets externes pour mener des études permettant des futures économies ou de futures subventions (comme le Contrat d’Aménagement Régional qui va nous apporter 1,4 M€ de subventions)

Au regard de ces dépenses, il faut tout de même constater la stabilisation de la masse salariale et une épargne brute de 3,254 M€ sur notre seul exercice, attestant ainsi notre capacité à maîtriser nos dépenses et à optimiser nos recettes, sans hausse de la fiscalité locale.

Après tout cet exposé, le groupe Beauchamp A Votre Image a choisi de se prononcer contre ce compte administratif au seul motif de frais « importants » de bouche (liés pourtant aux différents évènements mis en place pour dynamiser la ville) et de fleurs (liés pourtant à des célébrations exceptionnelles ou pour des obsèques). Quant aux frais de mission (limités pourtant à 813,10 euros sur l’année), ce même groupe tente de faire un parallèle avec les indemnités de Mme le Maire qui, rappelons-le, sont 44% inférieures à ce que touchait Mme OCCIS en cumulant 3 fonctions.

Les Beauchampois sont-ils d’ailleurs informés qu’elle continue de percevoir près de 900 euros d’indemnités brutes mensuelles en tant que vice-présidente du Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d’Île-de-France ? Ayant obtenu ce poste en qualité de Maire de Beauchamp, la déontologie dont elle se réclame aujourd’hui aurait pourtant dû la convaincre de démissionner après son revers aux municipales de 2017…

Lors de ce même conseil municipal, nous avons également soumis à délibération le projet de Maison d’Assistantes Maternelles (MAM). L’opposition a une nouvelle fois pris les choses à l’envers. Le seul projet soumis à la Ville de Beauchamp, porté depuis 2 ans par 2 assistantes, dont l’une est une ancienne éducatrice de jeunes enfants de la crèche collective municipale, ne comporte pas d’assistantes de la commune. Fallait-il le refuser ?

Les frais engagés par la commune concernent bien l’aménagement d’un local, qui reste propriété de la commune, pour répondre aux exigences de la PMI et de la CAF. Enfin, il n’est pas possible d’exiger que cette MAM accueille seulement des familles beauchampoises, mais si elle est située sur notre commune, c’est bien pour répondre à la demande !

Budget 2019 : une saine gestion

– Une maîtrise des dépenses de fonctionnement avec une capacité d’autofinancement en hausse de 100 000 euros.
– Un résultat reporté de l’exercice 2018 de 1,5 M€ supérieur à 2017
– Un plan pluriannuel d’investissements sur 5 ans alors qu’aucun projet d’investissement n’était dans les tiroirs en 2017

https://www.ville-beauchamp.fr/ma-ville/vie-municipale/budget-2019-une-saine-gestion